Login : Password : Se souvenir de moi
 
SmartSection is developed by The SmartFactory (http://www.smartfactory.ca), a division of InBox Solutions (http://www.inboxsolutions.net)
L'histoire...
Publié par Zantigui le 25/6/2006 (35068 lus)

Les Enfers ont déferlé sur le village de Le vent disperse les cendres comme une neige noire, née des incendies qui font rage
dans le ciel étoilé. Le fracas des combats – acier contre acier, cris et supplications des blessés et des mourants, déflagrations magiques – fait rage autour du magicien. Cette cacophonie assourdissante vibre en lui comme un concert infernal, menaçant de briser la concentration dont il a tant besoin pour user de son Art. Les créatures de l’ombre sont venues en force, sans prévenir, mais elles ne se comportent ni comme une armée d’occupation, ni comme une bande de pillards. Non, les créatures cherchent quelque chose. Et le magicien n’a pas
l’intention de les laisser faire.

 Une accalmie soudaine fait retomber la clameur des combats. Les ombres s’éloignent du magicien, glissant jusqu’aux limites de la place telles des feuilles dispersées par un vent d’automne. Elles attendent quelque chose. Le magicien en profite pour lancer de puissants sorts de protection. Les ombres portées par les fermes en flammes dansent la sarabande, puis s’assemblent lentement pour fusionner en un vortex de ténèbres. La masse ombreuse se redresse, formant les contours d’une mince silhouette humanoïde dont la haute taille dépasse les maisons de Port-Nuit. Il émane de la créature un maléfice glacé et une puanteur de fosse commune éventrée quand celle-ci porte son regard de braise sur le magicien.

 Le coup porté par la créature ne s’accompagne d’aucun son ; nul rugissement de défi, pas le moindre souffle de vie, pas même un bruit de pas foulant l’herbe. Une lame d’ombre pure sort de la main du géant, émanation du vide absolu qui règne sur le plan de l'Ombre. La lame se tend vers la tête du magicien à la vitesse d’un cobra, mais le coup rebondit lourdement sur une épée d’argent étincelante. La lame du magicien semble réfléchir la lueur de la lune, et dégoutter comme si elle était faite de mercure liquide. Les ombres se reculent en hurlant,
craignant visiblement cette lueur. Même le géant des ombres semble accuser le coup, et le magicien en profite pour lancer une contreattaque foudroyante. Le choc entre les deux lames fait jaillir des étincelles violettes ; la vraie bataille a commencé. Bataille furieuse entre argent dansant et ombre mouvante. Une lueur profane troue la nuit, absorbée aussitôt par le néant absolu du géant des ombres. Monstre et magicien s’affrontent dans les vestiges fumants du village, sans qu’aucun des protagonistes parvienne à prendre l’avantage.

 La fureur du combat les déportant vers l’ouest de la prairie, un son cristallin parvient à percer le fracas des armes : pas d’erreur possible, c’est bien le gémissement aigu d’un bébé. La durée d’un battement de coeur, le magicien détourne le regard de son adversaire, tâchant de repérer l’origine de ce cri dans le chaos du champ de bataille. Là! Une mère et son enfant, recroquevillés sous les décombres de ce qui fut autrefois la maison du chef du village. Le regard de la mère, empli de terreur, rencontre celui du magicien en une supplique silencieuse. Ce n’est qu’un court instant, une parenthèse d’humanité au beau milieu d’un duel à mort. Mais il dure trop. La lame du géant des ombres frappe si vite qu’elle semble défier les lois de l’espace-temps. Le magicien tente une parade désespérée en levant son épée d’argent, mais sa concentration a été mise en défaut. Privée de l’énergie fournie par la volonté du mage, la lame d’argent se fissure. Des lignes de fracture lumineuses zèbrent sa surface. Le magicien essaie de faire affluer l’énergie profane dans la lame, mais il est trop tard. Une lueur de triomphe éclate dans les yeux du géant des ombres quand il voit la lame d’argent se disloquer en une dizaine de fragments, et sa clarté s’éteindre comme celle d’une bougie. Dans le silence qui s’ensuit, l’enfant pousse un hurlement.


 
Neverwinter Nights 2, Forgotten Realms, Dungeons & Dragons and Wizards of the Coast and related logos are trademarks or registered trademarks of Wizards of the Coast Inc. in the U.S. and/or other jurisdictions, and are used with permission. Hasbro and its logo are trademarks or registered trademarks of Hasbro, Inc. in the U.S. and/or other jurisdictions, and are used with permission. Atari and the Atari logo are trademarks owned by Atari Interactive, Inc. The rating icons are trademarks of the Entertainment Software Association. All other trademarks are the property of their respective owners.

Marketed and manufactured by Atari Europe SAS.

www.neverwinternights2.fr

 
 
Le moteur du site de NeverwinterNigths2.fr utilise XoopS
Le design officiel est NWN2-Drako - 1.0
Les commentaires sont la propriété de leur auteur et de leur responsabilité.
Voir l'ensemble du copyright © 2005-2007.